Cap-Education.fr

Revue numérique des professionnels de l'éducation


Vie et démocratie lycéennes: être optimiste

Publié par Jean-Pierre VERAN - Cap-Education.fr sur 10 Janvier 2014, 18:38pm

http://informatiqueind.files.wordpress.com/2009/03/democratie1.jpgActe 2 de la vie lycéeenne

Pour qui a assisté au premier rendez-vous de la vie lycéenne organisé le 9 janvier par l’académie de Montpellier, les choses sont claires. Quels que soient le délitement, l’essoufflement  observés de la vie lycéenne et de ses instances après vingt ans d’existence, un acte 2 de cette vie lycéenne est non seulement souhaitable, mais possible. Sur quoi fonder cette conviction optimiste ?

D’une part, sur la mobilisation forte de la communauté éducative d’une académie autour de cette question. Le recteur de l’académie, Armande Le Pellec-Muller, a dessiné une ambition: faire de la vie lycéenne et de ses instances, conseil de la vie lycéenne, maison des lycéens, des éléments dynamiques constants du paysage des lycées, dans une situation apaisée; enrichir ainsi l’expérience humaine et citoyenne de tous les lycéens; préparer cette prise de responsabilité des lycéens par la généralisation de conseils de la vie collégienne, mobilisant ainsi les équipes pédagogiques et éducatives des collèges autour de la responsabilisation des élèves de 4e et 3e notamment.

Les interventions de professeurs de disciplines diverses (pas seulement d’histoire géographie et éducation civique), de conseillers principaux d’éducation, de proviseurs, d'inspecteurs, de parents d’élèves, de représentants du conseil régional, ont montré une convergence certaine dans l’attention portée à la vie lycéenne. Ce n’est sans doute pas un hasard si dans cette académie 7 lycées sur 10 ont une maison des lycéens contre 5 sur 10 en moyenne nationale, ou su plus de 70% des lycées ont d’ores et déjà répondu à la consultation nationale en cours sur ce thème.

Sens de la démocratie lycéenne

Mais, bien entendu, c’est des lycéens eux-mêmes qu’est venue une réponse éclatante aux questions portant sur le sens de la « démocratie lycéenne ». Tout au long de cette journée on a pu voir et entendre des lycéens capables de prendre la parole, d’interagir avec les cadres d’une académie, de formuler des propositions concrètes comme de réfléchir à des questions complexes comme celle du sens à donner à la laïcité. On ne prendra ici que quelques exemples. Proposition d’instaurer une culture de la bienveillance dans les lycées, de prévoir dans les établissements des espaces et des temps dédiés à la vie lycéenne et à ses instances, assurer la bonne information du conseil pédagogique et du conseil d’administration sur les propositions du conseil de la vie lycéenne, reconnaître les compétences acquises dans le cadre de la vie lycéenne, multiplier le activités communes, sportives, artistiques et culturelles pour que les lycéens s’approprient le lycée et construisent leur identité collective, commune, en s’enrichissant de leurs différences au lieu de s’y enfermer… Proposer tout simplement que le vice-président lycéen du CVL intervienne lors de la pré-rentrée pour présenter le CVL, ses objectifs à l’ensemble des professionnels de l’établissement, montre que par petites touches, on peut enrayer la marginalisation, l’invisibilité de la vie lycéenne.

Du chemin parcouru depuis 68

Pour ceux qui ont été lycéens en 1968, quelle occasion de mesurer le chemin parcouru. Il avait alors fallu des circonstances historiques tout à fait exceptionnelles pour que professeurs, lycéens, personnels divers débattent de l’avenir de l’école dans des assemblées générales réunies lors d’un mouvement de grève national. Aujourd’hui, en situation apaisée, c’est au quotidien que l’institution scolaire organise ces échanges. Et que des lycéens élus par leurs pairs formalisent des objectifs concrets susceptibles de transformer vraiment la vie des établissements. Ils ne réclament pas de textes supplémentaires, mais, à partir de l’existant, montrent qu’il est possible de donner corps à l’ambition émancipatrice du lycée de la République.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents