Cap-Education.fr

Revue numérique des professionnels de l'éducation


Le langage mathématiques dans tous ses états

Publié par Agnès RIGNY sur 14 Avril 2015, 20:06pm

Le langage mathématiques dans tous ses états

Il est fréquent d'entendre dire: "les maths c'est du chinois!" Il y a d'ailleurs une officine de cours particuliers qui fait sa publicité exactement en ces termes : « ma prof de maths, elle me parle chinois ! - Et si on changeait les choses ? ». C'est un sujet que les professeurs de mathématiques n'aiment pas forcément aborder. Quand on fait des mathématiques professionnellement, on n'a plus forcément conscience de la distorsion que l'on fait subir au langage courant, des sous-entendus, des implicites.

Par exemple: soit a et b deux réels tels que.... Montrer que a = b . Mais alors deux égale un ?

L'élève enclin aux jeux de langage et à la poésie s'en amusera. L'élève confiant apprendra vite les codes. Mais quid des autres ?

Avec un collègue nous avons, suite à des échanges d'ordre pédagogique, eu l'idée d'écrire un livre qui, au départ, se voulait être un dictionnaire de traduction "français-mathématique" : Parlez-vous maths? Editions EdpSciences, Agnès Rigny et Pierre Lòpez.

Ce livre est une présentation mi-humoristique, mi-sérieuse, de nos idées sur le langage mathématique, et sur les difficultés que l'emploi des mêmes mots avec des sens parfois différents, voire contradictoires, peut engendrer dans l'esprit des élèves. Un exemple avec le mot "hypothèse". En maths, contrairement aux pratiques d'enquêtes policières, on ne cherche pas à vérifier une hypothèse, ni à savoir si elle est vraie ou pas. On fait une hypothèse, et à partir de là, on regarde ce qu'on peut en déduire. Un autre exemple avec "ou". En maths, on peut prendre du fromage et du dessert dans un menu qui propose "fromage ou dessert".

Ecrire ce livre nous a permis de d'enrichir notre enseignement, en nous rendant attentifs aux problèmes de vocabulaire. Cela nous a également permis de prendre conscience de la dimension poétique des mathématiques. Nous laissons le lecteur méditer sur cette phrase de Sofia Kovaleskaya: « Il est impossible d'être mathématicien sans être poète dans l'âme ». Nous avons également souvent bien ri, même si ce qui nous fait rire fait rarement rire les "non-mathématiciens". Notre souhait est de contribuer modestement à réconcilier les mathématiciens et le monde profane, en jetant des ponts entre ces deux mondes. Après tout, on parle le même langage..

Quant à moi, j'utilise cette approche dans mon travail en cabinet avec les jeunes sur leurs blocages mathématiques, avec d'autres outils issus du coaching, pour lequel je me suis formée à l'IAE de Toulouse. Mon site: mathssansstress.fr

Agnès Rigny est professeure de mathématiques en classe préparatoire au lycée Saint Sernin à Toulouse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents